Éducation financière

L'image montre un professeur donnant des cours d'éducation financière à deux élèves. Sur le tableau il est écrit : Pas de déficits inconsidérés ; gérer son budget ; épargner. L'un des deux élèves dit : Et pourtant, le gouvernement... Le professeur répond : C'est un mauvais exemple.

Nous vivons dans un monde où tout tourne autour de l’argent. Pourtant, paradoxalement, l’immense majorité des gens ne dispose pas des connaissances, des compétences et de la confiance en soi qui sont nécessaires pour prendre des décisions financières responsables. Autrement dit, l’immense majorité des gens n’a aucune éducation financière et ne comprend donc pas le fonctionnement de l’argent.

Mais alors pourquoi laisse-t-on autant de gens ignorants en matière d’éducation financière alors que l’on sait pertinemment que manquer d’argent peut parfois être éprouvant ? Vous trouverez la réponse à cette question en lisant mon article sur l’esclavage moderne.

► Accès direct à mon article « Esclavage moderne » en cliquant ici.

Aujourd’hui, seule la littératie (terme du monde de l’éducation désignant tous les apprentissages de base qui sont enseignés aux élèves, afin de leur donner les fondamentaux qui leur permettront d’évoluer dans la société) est enseignée à l’école. Par conséquent, hormis dans quelques écoles (les écoles de finance entre autres), l’éducation financière ne figure pas au programme des manuels scolaires. C’est la raison pour laquelle, surtout si vous n’avez pas encore débuté votre éducation financière, je vous invite à lire très attentivement cet article.

Qu’est-ce que l’éducation financière ?

L’éducation financière est la compréhension par chacun du monde économique et financier dans lequel il vit. C’est le processus par lequel nous améliorons nos connaissances des produits, concepts et risques financiers et acquérons (au moyen d’une information, d’un enseignement ou d’un conseil objectif) les compétences et la confiance qui sont nécessaires pour :

  • Devenir plus sensibles aux risques et opportunités en matière financière ;
  • Faire des choix raisonnés en toute connaissance de cause ;
  • Savoir où trouver une assistance financière.

Pour simplifier, l’éducation financière est un ensemble de connaissances et de savoir-faire permettant aux gens de faire des choix pertinents dans le domaine financier.

Le problème est qu’il existe, et ce depuis toujours, un déficit de maîtrise des questions financières dans tous les pays du monde. On peut aisément le constater au vu des difficultés financières de la grande majorité de la population mondiale.

Mais ce n’est pas tout. En plus de ne pas comprendre suffisamment le domaine financier, la plupart des gens sont persuadés d’en savoir beaucoup plus que ce n’est le cas. L’affaire Bernard Madoff en est la preuve. Cela démontre bien à quel point il est difficile, même pour un investisseur fortuné, d’acquérir le temps et la capacité d’expertise qui sont nécessaires pour repérer une arnaque financière (de type système pyramidal dans ce cas).

► Accès direct à mon article « Systèmes pyramidaux » en cliquant ici.

Une bonne éducation financière est donc primordiale pour toute personne désirant prospérer financièrement. Malheureusement, l’éducation financière se transmet généralement au sein du cercle familial ; même si cela est beaucoup moins vrai depuis l’apparition d’Internet. C’est pourquoi, la plupart du temps, les gens n’ont aucune éducation financière car leurs proches n’en avaient pas non plus. Il est donc vital que nous prenions en charge notre propre éducation financière ainsi que celle de nos enfants.

Quelle est la différence entre l’éducation financière et l’éducation scolaire ?

Système éducatif obsolète

Notre système éducatif qui date de l’époque agraire est devenu totalement obsolète. Premièrement parce que nos jeunes ne sont plus préparés à la nouvelle économie qui arrive. Et deuxièmement parce que la quasi totalité d’entre eux termine leurs études sans aucune éducation financière. Ceci est un véritable problème car nos jeunes ne sont pas en mesure de prendre les bonnes décisions pour eux-mêmes concernant leur argent.

► Accès direct à mon article « Révolution économique » en cliquant ici (en cours).

Rôle de l’école

Si l’éducation est la clé de la réussite financière, l’école en est le verrou. En effet, le rôle de l’école n’est pas de vous enseigner les connaissances et les compétences financières dont vous avez besoin pour prospérer financièrement. Son rôle est uniquement de vous enseigner les connaissances et les compétences spécifiques dont vous avez besoin pour trouver un travail. En d’autres termes, l’éducation financière n’a rien à voir avec l’éducation scolaire. L’éducation scolaire permet de trouver un travail avec un salaire alors que l’éducation financière permet d’atteindre la liberté financière.

► Accès direct à mon article « Liberté financière » en cliquant ici (en cours).

Par conséquent, si votre votre objectif est d’atteindre la liberté financière, ne perdez pas votre temps et votre argent à faire de longues études supérieures. La raison à cela est simple. Un individu qui a fait huit ans d’études après le baccalauréat ne connaît généralement rien à l’argent. Il gagne donc généralement beaucoup moins qu’une personne qui n’a pas fait d’études mais qui en connaît un rayon en matière d’éducation financière.

Cela explique donc pourquoi les ultra-riches n’incitent pas forcément leurs enfants faire des études supérieures. De plus, il savent très bien que même dans les écoles de finance le niveau d’éducation financière est insuffisant et inadapté pour atteindre la liberté financière. Par conséquent, la meilleure chose que vous puissiez faire est d’investir massivement et le plus tôt possible dans votre éducation financière et cela tout au long de votre vie.

« Si tu veux devenir riche et heureux, ne va pas à l’école. »

Robert KIYOSAKI – Entrepreneur et auteur américain

Nos problèmes sont dus à l’ignorance

Le monde regorge de gens intelligents ayant fait de brillantes études. Pourtant la plupart d’entre eux éprouve des difficultés financières. Mais au final, ces gens-là préfèrent blâmer les riches plutôt que d’essayer de comprendre que c’est leur manque d’éducation financière qui est la cause de leurs problèmes d’argent. En effet, nos problèmes financiers ne viennent pas de ce que nous savons mais de ce que nous ne savons pas. Ceci est d’ailleurs valable pour n’importe quel domaine de notre vie.

En somme, personne ne vous éduquera financièrement si vous ne faites pas l’effort de le faire par vous-même. Par conséquent, si vous n’avez toujours pas commencé votre éducation financière, je vous invite vraiment à lire cet article jusqu’au bout.

Quelles sont les bases en matière d’éducation financière ?

Les quatre façons de générer un revenu

Il existe seulement quatre façons de générer un revenu légalement. Vous pouvez le faire en étant :

  1. Salarié ;
  2. Travailleur indépendant ;
  3. Propriétaire d’une grande entreprise ;
  4. Investisseur.

À moins d’être au chômage ou sans travail, chacun de nous se situe dans au moins une de ces quatre catégories. Néanmoins, il est bien sûr possible d’appartenir à plusieurs d’entre elles et il est important de comprendre que c’est l’origine de nos revenus qui détermine la catégorie dans laquelle nous nous situons.

Qui plus est, les compétences requises sont très différentes d’une catégorie à l’autre. De fait, ne croyez pas que vous allez performer dans une catégorie parce que vous êtes ultra compétents dans une autre. De même, ne croyez pas non plus que le fait de se situer dans l’une ou l’autre des catégories va forcément garantir votre réussite financière. En effet, ce serait de la folie car certaines personnes gagnent énormément d’argent et d’autres se retrouvent ruinées dans chacune de ces quatre catégories. Par conséquent, mettez votre ego de côté et éduquez-vous sérieusement dans la catégorie où vous souhaitez obtenir des résultats élevés.

Reprogrammation mentale

Chaque catégorie est différente et chacune d’entre elle nécessite des compétences et un état d’esprit bien spécifique. Ce sont nos valeurs intrinsèques qui influent le plus sur le choix de la catégorie à partir de laquelle nous décidons de générer des revenus. En changeant nos valeurs, nous avons pour la plupart d’entre nous, le potentiel de générer des revenus dans chacune de ces quatre catégories.

Cependant, il n’est pas si simple d’arriver à les modifier. Cela est due à la programmation mentale que nous avons subi dès la naissance. Changer sa façon de penser et sa vision du monde n’est pas aussi facile que de changer de travail. Basculer dans une autre catégorie équivaut le plus souvent à changer de vie. Cela implique de changer non seulement notre état d’esprit (ce que nous sommes profondément) mais aussi notre entourage le plus proche.

► Accès direct à mon programme « Reprogrammation mentale » en cliquant ici (2020).

Salarié

Le salarié (employé, ouvrier, etc.) est une personne qui travaille pour le compte d’une autre personne et qui en contrepartie est rémunéré pour le travail effectué.

Ses valeurs intrinsèques sont basées sur la sécurité. Il cherche donc un emploi stable, bien rémunéré et offrant de bons avantages sociaux. Il cherche aussi à éviter les risques au maximum et échange son temps et ses efforts contre de l’argent. Pour lui, la notion de sécurité est bien souvent supérieure à celle de l’argent.

Le salarié n’a généralement reçu aucune éducation financière de la part de son entourage (famille, amis, etc.). Cela va donc le désavantager tout au long de sa vie. Faire partie de cette catégorie signifie généralement un endettement élevé et beaucoup d’impôts à payer.

Travailleur indépendant

Le travailleur indépendant (avocat, dentiste, médecin, etc.) est une personne qui travaille pour elle-même et non pour le compte d’une autre personne. On l’appelle également entrepreneur.

Ses valeurs intrinsèques sont basées sur l’autonomie. Il attache donc une grande importance à son indépendance et tient généralement à faire le travail seul afin de s’assurer qu’il soit bien fait. Il déteste faire des erreurs et déteste encore plus quand les autres en font. De plus, il ne réagit pas à la peur en cherchant la sécurité mais en prenant le contrôle de la situation. Cependant, il échange également son temps et ses efforts contre de l’argent. Pour lui, la notion d’indépendance est bien souvent supérieure à celle de l’argent.

Tout comme le salarié, le travailleur indépendant n’a généralement reçu aucune éducation financière. Cela va également le désavantager tout au long de sa vie. Faire partie de cette catégorie est extrêmement valorisant mais risqué financièrement. De plus, un travailleur indépendant qui réussit, travaille beaucoup plus dur que n’importe quel individu d’une autre catégorie.

Propriétaire d’une grande entreprise

Le propriétaire d’une grande entreprise, ou de son propre système (marketing de réseau par exemple), est une personne qui met en place une façon de générer son argent. Il emploie des gens qui vont travailler à sa place et de facto il n’a plus besoin d’échanger son temps contre de l’argent. Qu’il travaille ou non, il gagne quand même de l’argent via le travail de ses employés ou le système qu’il a mis en place.

► Accès direct à mon article « Marketing de réseau » en cliquant ici.

Ses valeurs intrinsèques sont basées sur la délégation. Étant éduqué financièrement, il sait très bien qu’il ne doit pas forcément être la personne la plus intelligente de son entreprise. Il recherche donc des personnes qualifiées pour faire fonctionner le système à sa place et délègue au maximum les tâches sans valeur ajoutée. Ainsi, il peut se consacrer aux actions réellement importantes comme penser, créer, etc.

Ces personnes-là ne travaillent pas pour leur entreprise. Elles font en sorte que se soit leur entreprise qui travaille pour elles (Google, Apple, Facebook, Amazon, etc.). Elles ont la capacité d’aller chercher ce qu’il y a de meilleur chez les gens. Toutefois, elles savent que les compétences nécessaires pour réussir à faire fonctionner ce type de système sont inefficaces si elles ne maîtrisent pas également l’art de travailler avec les gens.

Investisseur

L’investisseur est une personne qui trouve des solutions pour faire travailler l’argent à sa place. Il est donc intelligent financièrement. En plaçant judicieusement son argent ou celui des autres il va pouvoir créer encore plus de richesse. Son argent étant à son service, il n’a plus besoin d’échanger son temps contre de l’argent. Toute personne qui espère devenir libre financièrement doit forcément passer un jour ou l’autre par la case investisseur.

Ses valeurs intrinsèques sont basées sur le risque. La bonne nouvelle en matière d’investissement, c’est que le risque peut être grandement diminué voire même éliminé. De plus, vous pouvez même vous garantir un bon taux de rendement si vous savez comment vous y prendre.

En résumé, le salarié et le travailleur indépendant échangent leur temps et leurs efforts pour gagner de l’argent. L’investisseur et le propriétaire d’une grande entreprise font en sorte d’utiliser le temps, les efforts et l’argent des autres pour en générer.

L’effet de levier

Le plus grand secret des riches est que la valeur qu’ils apportent au monde est dissociée de leur temps de travail. Ils utilisent ce que l’on appelle un effet de levier. En finance, l’effet de levier est un terme général pour désigner n’importe quelle technique destinée à multiplier les profits et les pertes.

Les effets de levier les plus couramment utilisés sont :

  1. L’argent des autres ;
  2. Le temps des autres ;
  3. Le travail des autres ;
  4. L’expérience des autres ;
  5. Le réseau des autres ;
  6. Les idées des autres.

L’argent des autres

Il n’est pas nécessaire d’avoir de l’argent pour faire de l’argent. Que ce soit dans l’immobilier ou sur les marchés boursiers vous pouvez utiliser l’argent des autres pour vous enrichir.

Prenons un exemple concret. Si vous empruntez de l’argent à une banque pour acheter un bien immobilier et que vous utilisez les loyers versés par vos locataires pour rembourser cet emprunt, vous utilisez alors l’argent des autres pour vous enrichir.

Cet effet de levier est très puissant quand on le maîtrise bien. D’ailleurs, les riches adorent l’utiliser pour racheter des biens immobiliers sous-évalués après une crise immobilière.

Le temps des autres

On a tous déjà entendu cette phrase : « Le temps, c’est de l’argent. »

Pour moi, le temps vaut beaucoup plus que de l’argent car le temps ne s’utilise qu’une seule fois et surtout il ne se rachète pas ! Gardez à l’esprit que le temps, une fois utilisé, est perdu à jamais.

Par conséquent, la plus grosse erreur que vous puissiez faire dans votre vie, c’est de gaspiller votre temps. Si vous gaspillez votre argent vous avez juste perdu de l’argent. Si vous gaspillez votre temps vous avez perdu une partie de votre vie. Toutefois, sachez qu’il est possible d’utiliser le temps des autres pour se libérer du temps et faire les choses qui sont réellement importantes pour nous.

Le travail des autres

On ne peut pas travailler plus que nos capacités physiques ne nous le permettent. Employer des gens qui font le travail pour nous contribue à notre enrichissement. Toutefois, nous ne sommes pas forcément obligés d’utiliser le travail des gens pour travailler à notre place. Nous pouvons également utiliser entre autres le travail des ordinateurs.

Prenons un exemple concret. Grâce à l’informatique, nous pouvons mettre en ligne des articles, des vidéos, des podcasts et tout cela va travailler pour nous durant toute notre vie. Tous les entrepreneurs du web utilisent cet effet de levier pour s’enrichir.

L’expérience des autres

Employer une personne correspond à acheter son expérience et ses compétences. Les créateurs d’entreprises et les actionnaires n’ont pas forcément les connaissances de leurs salariés pour faire tourner l’entreprise.

Le réseau des autres

En utilisant le réseau des autres, vous utilisez l’entourage des autres pour vous enrichir.

L’idée des autres

En utilisant une franchise, vous n’inventez rien, vous utilisez l’idée et le concept d’un autre pour vous enrichir.

Capacité d’autofinancement & Cash-flow

La capacité d’autofinancement est le potentiel d’une entreprise à dégager une ressource. Elle permet de mesurer la capacité d’une entreprise à financer elle-même son développement et ses investissements, sans avoir recours à l’emprunt bancaire.

Le cash-flow est un indicateur financier qui se traduit littéralement par flux de trésorerie. Il permet de connaître la profitabilité d’une entreprise à partir de ses flux de liquidités. La seule différence avec la capacité d’autofinancement se situe au niveau des décalages de trésorerie. Le cash-flow est la trésorerie réellement dégagée au cours d’une période.

Il est important de ne pas confondre le cash-flow et la capacité d’autofinancement qui sont deux notions différentes. Le cash-flow intègre la variation du besoin en fond de roulement (somme que l’entreprise doit posséder pour payer ses charges d’exploitation en attendant de recevoir le paiement dû par ses clients) tandis que la capacité d’autofinancement n’en tient pas compte.

Ces deux termes comptables sont importants à comprendre car ils permettent de déterminer précisément la situation financière d’une entreprise. De fait, si vous ne les comprenez pas, vous ne pourrez jamais prospérer financièrement. La raison à cela est très simple. Si vous êtes incapables de diagnostiquer la situation financière d’une entreprise alors vous serez incapables de diagnostiquer la vôtre. En effet, ce qui est valable pour une personne morale l’est également pour une personne physique. Par conséquent, la situation financière d’un individu dépend grandement de sa capacité à maîtriser ceux deux notions.

En somme, apprenez à gérer votre capacité d’autofinancement et vous ferez partie de la minorité de gens qui n’ont plus besoin de travailler dur pour gagner de l’argent. Cependant, pour bien gérer sa capacité d’autofinancement, il faut d’abord faire la distinction entre un actif et un passif.

Actif vs Passif

En réalité, comprendre la méthodologie pour devenir libre financièrement est plutôt facile ; ce qui n’est pas le cas de la psychologie que cela nécessite pour la mettre en pratique convenablement. En théorie, vous avez simplement deux notions à comprendre : actif et passif.

Un actif est un bien ou un droit (créance) qui vous rapporte de l’argent et donc qui constitue votre patrimoine financier. Un passif est un bien ou un droit (dette) qui vous coûte de l’argent et donc qui détruit votre patrimoine financier.

Les revenus générés par les actifs sont appelés revenus sans exploitation active ou revenus passifs. Lorsque ces revenus deviennent supérieurs aux dépenses quotidiennes alors on devient indépendant financièrement.

Le simple fait de ne pas connaître la différence entre un actif et un passif est la principale cause d’échec en matière de finance. Si vous souhaitez devenir indépendants ou libres financièrement alors vous devez vous concentrer uniquement sur l’acquisition d’actifs. Au contraire, si vous voulez devenir dépendant financièrement des autres pour survivre alors concentrez-vous sur l’achat de passifs.

Attention piège !

Cependant, il y a un piège à éviter. Il vaut mieux en avoir connaissance avant de tomber dedans. En analysant de plus près, on constate qu’un actif peut très bien se transformer en passif et vice versa.

Prenons un exemple concret. Si vous achetez une maison pour vous loger, c’est incontestablement un passif car elle vous coûte de l’argent tous les mois (remboursement d’emprunt, frais d’entretien, impôts, taxes, etc.). Par contre, si vous la mettez en location, elle devient alors un actif car elle vous rapporte de l’argent tous les mois (à condition que le loyer soit supérieur à vos charges). Les riches ne considèrent donc pas leur résidence principale comme un actif. Ce qui est plutôt logique car elle ne génère pas des revenus qui viennent accroître leur capacité d’autofinancement.

Dans tous les cas, soyez prudents lorsque vous investissez dans un actif. Certains peuvent vous faire perdre beaucoup d’argent. Néanmoins, il est possible de limiter au maximum le risque. Pour cela, investissez en connaissance de cause ou en tirant les leçons de vos précédents échecs financiers. En somme, formez-vous et achetez des actifs.

Apprendre à voir l’argent différemment

Yeux vs Esprit

La plupart des gens investissent avec leurs yeux et non avec leur esprit. Ceci est une grave erreur ! Ne vous fiez pas uniquement à vos yeux pour voir l’argent car votre esprit est bien plus à même de le faire. Un bien immobilier reste un bien immobilier. Un certificat d’action reste un certificat d’action. Le plus important n’est donc pas de voir ce que vous désirez posséder mais plutôt de l’analyser. Il y a beaucoup de facteurs à analyser avant de savoir si un investissement est bon ou mauvais. En voici quelques exemples :

  • Le marché ;
  • La gestion ;
  • Les facteurs risques ;
  • La capacité d’autofinancement ;
  • La loi sur les impôts.

Les gens qui exercent leur esprit à voir l’argent détiennent un avantage considérable sur ceux qui ne le font pas. Malheureusement, la plupart des gens prennent leurs décisions en se basant sur ce qu’ils voient ou en fonction de ce que les gens (famille, amis, courtiers, agents immobilier, etc.) leur disent. Ils achètent souvent sur un coup de tête et non rationnellement. C’est la raison pour laquelle la majorité des investisseurs ne s’enrichissent pas.

N’utilisez jamais vos yeux et vos émotions lorsqu’il s’agit d’investissement, utilisez votre esprit. Nombreux sont ceux qui investissent dans l’espoir de devenir riches rapidement en se basant uniquement sur ce qu’ils voient ou ce qu’ils ressentent. Au final, au lieu de devenir des investisseurs, ils deviennent des rêveurs.

► Accès direct à mon article « Devenir riche » en cliquant ici (en cours).

L’avenir ne va pas arranger les choses

Jamais dans l’histoire de l’humanité autant d’argent n’a été créé. Le problème est qu’aujourd’hui l’argent est majoritairement sous forme électronique et donc invisible. C’est là que le bât blesse car la majorité des gens n’arrivent pas à voir l’argent autrement qu’avec leurs yeux. L’avènement de la crypto-monnaie et la fin programmée de l’argent liquide ne va pas arranger les choses.

► Accès direct à mon article « Crypto-monnaie » en cliquant ici.

Par conséquent, apprenez à voir l’argent différemment et n’oubliez pas que les difficultés financières de la plupart des gens viennent en partie du fait qu’ils suivent les conseils de personnes qui sont aussi aveugles qu’eux lorsqu’il s’agit d’argent.

Comment exercer son esprit à voir l’argent ?

Pour exercer son esprit à voir l’argent, il faut d’abord commencer par acquérir l’habileté à comprendre les mots et les systèmes de nombres du capitalisme. Cependant, on n’utilise pas les mêmes mots dans les différentes catégories qui nous permettent de générer un revenu. Si vous ne comprenez pas les mots de la catégorie dans laquelle vous voulez prospérer alors vous ne comprendrez pas les nombres.

Prenons un exemple concret. Si votre médecin vous dit que votre tension artérielle systolique est à 122 et que votre tension artérielle diastolique est à 84, qu’en pensez-vous ? Est-ce bon ou mauvais ? Malheureusement, si vous ne comprenez pas les mots du domaine médical alors vous ne comprendrez pas les nombres qui y sont associés. Par conséquent, vous ne pourrez pas répondre à la question posée et donc vous ne pourrez pas connaître votre état de santé.

Dans le domaine financier cela marche exactement de la même manière. Il faut utiliser les mêmes mots et les mêmes nombres que les personnes qui réussissent dans la catégorie où vous voulez générer des revenus.

Faits vs Opinions

Une fois que vous connaîtrez les nombres vous pourrez distinguer les faits des opinions. Les nombres révèlent les faits. Votre survie financière dépend essentiellement des faits et non de l’opinion de votre entourage. Cela veut dire que vous ne devez jamais prendre de décisions financières en vous basant uniquement sur les opinions des autres. Vous devez en priorité analyser les faits.

Une personne qui n’a pas reçu une bonne éducation financière ne saura pas lire un bilan financier et devra donc s’en remettre à l’opinion d’autrui. Si vous êtes capables de lire un bilan financier, vous serez à même d’évaluer immédiatement la situation financière d’une entreprise ou d’un individu et donc de déceler les faits au lieu de vous fier à vos opinions personnelles.

En somme, la plupart des gens sont en difficultés financières parce qu’ils basent leur décisions sur des opinions au lieu de baser leurs décisions sur des faits. Cependant, il n’est pas mauvais de se servir d’une opinion lorsqu’on prend une décision financière. Par contre, ne la confondez pas avec un fait. En cas de doute, si vous avez du mal à faire la distinction, posez-vous toujours cette question : « Suis-je capable de prouver que cela est un fait ? » Si la réponse est non alors c’est une opinion.

Apprendre à maîtriser le risque

Une fois que vous avez exercé votre esprit à voir l’argent, vous devez apprendre à maîtriser le risque. Pour cela, il vous suffit de comprendre qui paie pour prendre le risque. Par exemple : si vous achetez une action d’entreprise, c’est vous qui payez et prenez le risque. Par contre, si vous possédez une compagnie d’assurance, c’est le client qui paie et assume le risque. Malheureusement, la plupart des gens ne connaissent pas cette différence fondamentale.

Si vous voulez prospérer financièrement, il vous suffit d’apprendre à gérer le risque et non pas d’apprendre à le supprimer. Très peu de gens deviennent riches sans prendre de risques. Le risque fait partie du jeu de l’enrichissement.

Par conséquent, retenez bien ceci : « Le plus grand risque que vous prenez c’est de ne pas en prendre. »

En somme, c’est l’absence d’éducation financière qui fait que vous allez prendre un risque ou non. De fait, si vous n’avez pas assez de connaissances dans le domaine financier alors vous serez incapables de maîtriser le risque tout seul. Dans ce cas, demandez conseil à quelqu’un de confiance qui maîtrise bien ce domaine de compétence.

En revanche, si vous êtes incapables de faire la distinction entre un bon et un mauvais conseil alors c’est tout aussi risqué. C’est la raison pour laquelle la qualité de vos fréquentations sont d’une importance capitale si vous voulez prospérer financièrement. Choisissez d’être entourés par des gens intelligents financièrement ou mieux encore, augmentez votre propre intelligence financière.

► Accès direct à mon article « Intelligence financière » en cliquant ici.

Impôts & taxes

À l’origine les impôts et les taxes servaient à régler les problèmes du peuple. Aujourd’hui on constate clairement que le peuple en a marre de payer toujours plus d’impôts et de taxes. N’y-a-t-il donc pas là une dichotomie ? Personnellement je ne le pense pas car lorsque les taxes et les impôts deviennent abusifs et mal gérés, il est légitime de les contester.

Mais voyons le problème sous un autre angle. Si vous avez des problèmes d’impôts et de taxes c’est principalement parce que vous ne cherchez pas à comprendre le fonctionnement de l’argent. Si vous ne vous éduquez pas financièrement alors vous manquerez d’intelligence financière pour réduire votre pression fiscale.

Ne rien avoir en son nom propre

Les riches paient peu d’impôts parce qu’ils savent que le seul moyen légal d’éviter de payer trop d’impôts est de générer leurs revenus en tant que propriétaire d’une grande entreprise ou en tant qu’investisseur. Ils conservent la plus grande partie de leur fortune sous couvert d’une entité légale et donc ne possèdent quasiment rien en leur nom propre.

Les impôts et les taxes punissent donc majoritairement les gens qui produisent et possèdent leur fortune en leur nom propre. Que ce soit bien ou mal là n’est pas la question. Les pauvres et les gens de la classe moyenne sont taxés quand ils gagnent de l’argent, quand ils dépensent leur argent, quand ils épargnent cet argent et aussi lorsqu’ils meurent.

En revanche, les riches ne se laissent pas faire contrairement à la majorité des gens. Ils ont une intelligence financière supérieure à la moyenne qui leur permet de ne pas subir la pression fiscale des États. Leurs actifs sont mis à l’abri dans des fiducies et des corporations. Donc si vous transférez intelligemment les revenus de vos actifs, vous les protégez alors en majeure partie des taxes et des impôts imposés par l’État.

Expatriation

La plupart du temps, les salariés et les travailleurs indépendants ne bénéficient pas de réductions d’impôts car ils ne savent tout simplement pas comment faire fructifier leur argent légalement sans que l’État ne vienne prendre sa part du gâteau.

Qui plus est, plus ils travaillent dur et plus ils doivent en redonner en impôts et en taxes à l’État providence. Par conséquent, si vous faites partie de ces gens-là et qu’il n’existe aucune solution légale dans votre pays pour vous permettre de récolter suffisamment les fruits de votre travail, il serait peut-être temps de réfléchir à une éventuelle expatriation.

► Accès direct à mon article « Expatriation » en cliquant ici (en cours).

Les lois sont les mêmes pour tous

En apparence, il semblerait qu’il y ait des lois pour les riches et des lois pour les autres. En réalité les lois sont les mêmes pour tous. La seule différence est que les riches les utilisent à leur avantage contrairement aux pauvres et aux gens de la classe moyenne. C’est là que se situe toute la différence.

Chaque fois que les États essayent d’infliger aux riches une forme de pénalité, ces derniers ne se contentent pas de se conformer à telle ou telle résolution, ils réagissent. Ils ont l’argent, le pouvoir et la détermination nécessaire pour changer les choses. Ils ne se reposent pas sur leurs lauriers et ne paient pas davantage d’impôts et de taxes de leur plein gré.

En d’autres termes, ils cherchent les moyens de minimiser le fardeau de leur taxe. Pour cela ils engagent des avocats, des experts comptables, des conseillers fiscaux de qualité afin de trouver des échappatoires juridiques. Cela leur revient moins cher de payer ces professionnels plutôt que l’État. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les riches connaissances les lois et les respectent. Payez-vous les services d’un bon conseiller et vous gagnerez beaucoup plus d’argent tout en respectant les lois.

Voilà, maintenant vous savez pourquoi certaines personnes travaillent moins, gagnent davantage d’argent, paient moins d’impôts et se sentent beaucoup plus en sécurité financièrement. Il n’appartient qu’à vous de faire partie de cette catégorie de personne.

Pourquoi est-il important et urgent d’avoir un bon niveau d’éducation financière ?

Changements économiques

Nous traversons actuellement une période de grands changements économiques. En effet, les progrès en matière de robotique et d’intelligence artificielle entre autres vont totalement bouleverser le monde du travail. Peu de gens en ont pris conscience et malheureusement ces changements vont impacter considérablement leur vie. Nous allons très clairement assister à beaucoup de licenciements et de faillites à travers le monde.

► Accès direct à mon article « Intelligence artificielle » en cliquant ici (en cours).

De plus, nous allons également assister à un déplacement progressif de la responsabilité collective vers la responsabilité individuelle concernant les risques associés aux décisions financières. Cela rendant d’autant plus urgent l’élévation du niveau général de la population mondiale en matière d’éducation financière. La bonne nouvelle est que peu importe les changements qui se produiront dans l’avenir, une personne bien éduquée financièrement prospérera toujours quelle que soit l’évolution de l’économie.

Évolutions financières

Dans le domaine de la finance, les marchés et les produits financiers étant de plus en plus complexes, les décisions qui incombent aux consommateurs seront de plus en plus difficiles à prendre. De plus, elles nécessiteront une solide connaissance des produits financiers sans pour autant que les consommateurs en soient eux-mêmes conscients. Il est donc urgent que l’individu moyen se prenne sérieusement en main sur le plan financier.

L’erreur fatale de la majorité des gens est qu’ils écoutent les conseils des banquiers, des assureurs ou des courtiers pour gérer leur épargne. Vous devez savoir que la grande majorité des gens qui travaillent dans le monde de l’argent, des finances et des investissements n’ont absolument aucune idée de ce dont ils parlent. La plupart d’entre eux ne font que répéter bêtement l’argumentaire de vente.

Si vous ne possédez pas une solide éducation financière alors vous serez incapables de dire si votre conseiller financier est quelqu’un de talentueux, d’incompétent ou un escroc ! Prenez votre avenir financier en main et ne faites pas confiance à ces gens-là.

« Wall Street est le seul endroit où les gens se rendent en Rolls Royce pour obtenir des conseils de ceux qui prennent le métro. »

Warren BUFFETT – Homme d’affaires, investisseur et auteur américain

Lorsqu’il s’agit d’argent, n’agissez surtout pas comme tout le monde. Observez bien ce que font la majorité des gens, puis faites le contraire. Ma devise en matière de finance est la suivante : « Partout où les gens vont c’est un piège à cons. »

Évolutions sociales

Dans le domaine de la protection sociale, les assurés seront nettement moins remboursés qu’auparavant. Ils devront alors recourir à leur épargne personnelle pour combler les vides laissés par l’insuffisance des garanties collectives. Par conséquent, il est primordial et indispensable de donner aux individus les outils qui leur permettront d’exercer ces nouvelles responsabilités en toute connaissance de cause.

Si on ne le fait pas, cela va avoir des conséquences catastrophiques sur la majorité des gens. En effet, que va-t-il se passer le jour où l’État ne sera plus en capacité d’apporter aux gens une véritable aide financière pour se soigner ? Que va-t-il se passer le jour où l’État et les organismes privés de retraite ne seront plus en capacité de verser aux gens l’intégralité de leur pension de retraite et ce jusqu’à la fin de leurs jours ?

Aujourd’hui clairement, les gens sont devenus beaucoup trop dépendants de l’État pour résoudre leurs problèmes financiers. Malheureusement, trop de promesses ont été faites et maintenant il va falloir payer l’addition. C’est la raison pour laquelle je vous recommande dès maintenant de prendre en main votre avenir financier afin d’assurer l’avenir et la survie de votre famille.

En somme, la vie est certes plus importante que l’argent mais l’argent est important pour subvenir aux besoins de la vie. D’ailleurs l’histoire nous montre bien que les pauvres sont toujours en moins bonne santé que les riches. Par conséquent, devenir libre financièrement n’est pas un choix ou une option, c’est une obligation.

Parer à toute éventualité

Personne ne peut prédire l’avenir mais il vaut mieux parer à toute éventualité. Cela signifie atteindre très rapidement un bon niveau d’éducation financière, car lorsque tous ces changements surviendront, vous serez mieux préparés à y faire face.

Saisir les opportunités

Depuis la révolution numérique, nous sommes entrés dans l’ère de l’information. Cette ère offre plus d’occasions financières que jamais auparavant. Mais ce sont les personnes les plus intelligentes financièrement qui seront capables de les reconnaître, de les saisir et d’en profiter. Par conséquent, si vous voulez faire partie de ces gens-là, vous allez devoir atteindre un bon niveau d’éducation financière.

Autrement dit, en l’absence d’une éducation financière solide, vous prenez le risque de ne pas profiter d’opportunités en or lorsqu’elles se présenteront à vous. D’ailleurs, si la plupart des gens ne deviennent pas libres financièrement c’est en partie parce qu’ils ne sont pas formés financièrement à reconnaître les occasions qui se présentent à eux.

Comment atteindre un bon niveau d’éducation financière ?

Si vous désirez atteindre un bon niveau d’éducation financière, voici les sept choses principales que je vous recommande de faire :

  1. Lire des livres ;
  2. Regarder des vidéos ;
  3. Lire des articles de blog ;
  4. Suivre des formations en ligne ;
  5. Suivre un accompagnement personnalisé (coaching) ;
  6. Intégrer un groupe de réflexion (mastermind) ;
  7. Participer à des conférences.

« Les riches ont de petites télévisions et de grandes bibliothèques. Les pauvres ont de petites bibliothèques et de grandes télévisions. »

Zig ZIGLAR – Auteur, vendeur et conférencier américain

Investir son temps et son argent

Une fois que l’on sait comment atteindre un bon niveau d’éducation financière, il faut y consacrer du temps et de l’argent. Si vous n’en avez pas alors trouvez-en ! La seule différence entre une personne riche et une personne pauvre est la façon dont elle gère son argent et son temps libre. Rappelez-vous toujours que c’est ce que vous faites avec votre salaire et votre temps libre qui déterminera votre futur.

Par conséquent, vous seuls avez le pouvoir de votre destinée. Si vous choisissez de dépenser votre argent et votre temps bêtement, vous choisissez d’être pauvres. Si vous choisissez d’investir votre argent et votre temps intelligemment, vous choisissez d’être riches. Ce choix n’appartient qu’à vous.

« Un dollar investi dans son éducation est celui qui possède le meilleur retour sur investissement. »

Benjamin FRANKLIN – Imprimeur, éditeur, auteur, naturaliste, inventeur et homme politique américain

En somme, si vous souhaitez atteindre un bon niveau d’éducation financière, vous allez devoir y consacrer un maximum de temps mais aussi de l’argent. Ce que la plupart des gens ne sont pas prêts à faire. En revanche, une chose est sûre, si vous chers lecteurs, vous faites l’effort de le faire, vous ne le regretterez pas. Et à mon avis, ce sera le meilleur investissement que vous ferez de toute votre vie.

Vidéo complémentaire

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’éducation financière, cliquez sur le lien ci-dessous.

► Accès direct à ma vidéo « Comment atteindre un bon niveau d’éducation financière ? » en cliquant ici (en cours).

Contenu privé

Si vous désirez recevoir du contenu privé, je vous invite à en faire la demande en cliquant sur le lien ci-dessous.

► Accès à mon contenu privé en cliquant ici.

Soutien

Si vous avez aimé cet article, je compte sur vous pour le partager.

Merci à tous pour votre soutien !

Quentinator

About The Author

Quentinator

Cliquez sur l'onglet « À propos » pour en apprendre davantage sur moi.